Axes de recherche

Selon la perspective du Centre de recherche JEFAR, les jeunes et leur famille sont considérés à risque lorsque des facteurs d’ordre individuel, familial ou environnemental les exposent à une plus grande probabilité de développer des problèmes d’adaptation.

Notre programmation scientifique s’articule autour de trois grands axes. La plupart des chercheurs réalisent leurs activités de recherche dans plus d’un axe. Certains regroupements d’envergure transcendent même nos trois axes de recherche, dont les suivants :

  • Partenariat de recherche Séparation parentale, recomposition familiale  - « Enquête longitudinale »
    (M.-C. Saint-Jacques)
  • Chaire de partenariat en prévention de la maltraitance (M.-H. Gagné)

 

Axe 1 - Les contextes de vie des jeunes et des familles à risque

Description / Objectif Projets en cours de réalisation ou de diffusion

Les contextes de vie étudiés sont ceux impliquant des transitions familiales, certaines formes de mauvais traitements auxquels les enfants peuvent être confrontés et l’émergence de problèmes d’adaptation associés.

L’objectif est de développer une meilleure compréhension des enjeux relationnels propres à ces contextes.

  • L'étude d'incidence québécoise sur les situations évaluées en protection de la jeunesse, cycle 2014 (D. Turcotte)
  • Rendre visible l'itinérance au féminin (A. Fontaine)
  • Sexe, drogues et pratiques sportives risquées - stratégies de protection et de prévention des conséquences de la prise de risque chez les jeunes: une approche développementale et multicontexte (M.-A. Boislard-Pépin)
  • Savoirs sur l'inclusion et l'exclusion des personnes LGBTQ (SAVIE-LGBTQ) (M. Dorais et A. Fontaine)
  • Entente sur mesures volontaires et placement de l'enfant: portrait et expérience des familles suivies en protection de la jeunesse (J. Lessard)
  • Représentation de la punition corporelle et pratiques de soutien et de signalement des professionnels oeuvrant auprès des familles (M.-H. Gagné)
  • Violences sexuelles commises envers les lesbiennes, les gais, les personnes bisexuelles et les personnes trans (LGBT) (M. Dorais)

 

Axe 2 - Les trajectoires des jeunes et des familles à risque

Description / Objectif Projets en cours de réalisation ou de diffusion des résultats

L’étude des trajectoires permet de rendre compte des trajectoires des familles en tant que milieux de vie de même que de l’interdépendance des rôles et des expériences des jeunes.

L’objectif est de développer des connaissances sur les trajectoires personnelles et familiales des jeunes et des familles à risque, de façon à cerner les enjeux adaptatifs qu’elles soulèvent.

  • Analyse des facteurs associés à la discontinuité intergénérationnelle de la maltraitance (M.-C. Richard)
  • Trajectoire de développement des troubles émotionnels et comportementaux chez des enfants d’âge scolaire exposés à un traumatisme relationnel lié à la maltraitance (D. Nadeau et M.-H. Gagné)
  • Comment expliquer le fossé entre l’adaptation psychosociale des jeunes hétérosexuels et des LGBTQ à l’émergence de la vie adulte (A. Villatte)
  • Comprendre la diversité des dynamiques familiales post-rupture et leurs liens avec l’adaptation de l’enfant et de l’adolescent dans une perspective longitudinale (S. Drapeau)
  • COMPÉTENCE : Compréhension des prédicteurs cognitifs, biologiques et sociaux de fonctionnement des jeunes ayant vécu de la maltraitance (D. Nadeau)
  • Trajectoire des enfants et parentalité dans le domaine du placement et de l’adoption en contexte de protection de la jeunesse (D. Châteauneuf)
  • Trajectoires-types de placement : liens avec les caractéristiques individuelles et familiales et les services reçus (D. Châteauneuf)
  • Saisir et soutenir les processus de (ré)intégration sociocommunautaire chez les jeunes judiciarisés 16-35 ans (Ré)So 16-35 (I. F.-Dufour)
  • Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France (D. Turcotte)

 

Axe 3 - Les réponses sociales aux besoins des jeunes et des familles à risque

Description / Objectif Projets en cours de réalisation ou de diffusion

 

Cet axe regroupe les activités orientées vers l’amélioration de l’accessibilité et de l’efficacité des services psychosociaux destinés aux jeunes et aux familles à risque.

L’objectif est de contribuer à l’amélioration des réponses sociales données aux jeunes et aux familles à risque en évaluant les interventions sociales qui leur sont destinées et en soutenant le développement de pratiques de pointe et d’approches innovatrices

 

  • Appropriation communautaire d’un programme à données probantes (M.-H. Gagné)
  • La mince ligne entre le contrôle et la protection : étude des profils de jeunes pris en charge sous la LSJPA et la LPJ (J. Desrosiers et J.Marcotte)
  • La sentence de la « dernière chance » pour les adolescents, ça marche? La réinsertion sociale et la récidive des adolescents québécois soumis à une ordonnance différée de placement et de surveillance (I. F.-Dufour)
  • Le programme régional d’innovation en santé mentale (PRISM) : un espace apprenant en jeunes contrevenants au Québec (D. Nadeau)
  • Stabilité du milieu de vie chez les enfants placés auprès d’une personne significative par les services de protection de la jeunesse (D. Turcotte)
  • L’évaluation des impacts de la Loi sur la protection de la jeunesse : point de mire sur la réunification familiale et le replacement (S. Drapeau)
  • Projet Transcendance : Un lab VIEvant (J. Marcotte)
  • Programme d’éducation en ligne pour les couples/parents de familles recomposées (C. Parent)
  • Enquête sur la préparation et la transition à la vie adulte des jeunes placés à majorité en protection de la jeunesse (PRET) (M.-C. Richard)
  • L’impact des programmes correctionnels éducatifs, vocationnels et réhabilitatifs sur les trajectoires de persistance et de désistement du crime de jeunes adultes incarcérés au Québec (I. F.-Dufour)
  • How musical learning acts as a protective factor, contributing to the development of socio-emotional competence for vulnerable populations (D. Nadeau)
  • Le dispensaire jeunesse de Sept-Îles (12-25 ans) (D. Nadeau)
  • L’entente multisectorielle relative aux enfants victimes d’abus sexuels, de mauvais traitements physiques ou d’absence de soins menaçant leur santé physique : qu’en est-il 15 ans plus tard? (D. Nadeau)
  • Travail de rue et collaborations intersectorielles : développement de pratiques exemplaires essentielles au processus de sortie des jeunes du milieu de la prostitution (A. Fontaine)
  • La participation directe des enfants dans le processus de médiation familiale (S. Drapeau)