Axes de recherche

Selon la perspective du Centre de recherche JEFAR, les jeunes et leur famille sont considérés à risque lorsque des facteurs d’ordre individuel, familial ou environnemental les exposent à une plus grande probabilité de développer des problèmes d’adaptation. De cette perspective découle une programmation scientifique qui s'articule autour de trois axes de recherche complémentaires. Pour chacun de ces axes, un objectif y est associé.

 

Axe 1 - Les contextes de vie des jeunes et des familles à risque

Description / ObjectifProjets en cours de réalisation ou de diffusion

Les contextes de vie étudiés sont ceux impliquant des transitions familiales, certaines formes de mauvais traitements auxquels les enfants peuvent être confrontés et l’émergence de problèmes d’adaptation associés.

L’objectif est de développer une meilleure compréhension des enjeux relationnels propres à ces contextes.

  • Exploration de deux laboratoires naturels pour étudier l’aliénation parentale (M.-H. Gagné)

  • La stabilité et les ruptures chez les familles recomposées : Une analyse fondée sur la théorie du cours de la vie (M.-C. Saint-Jacques)

  • Les ruptures chez les couples recomposés : une analyse qualitative des trajectoires, des processus et du sens perçu (M.-C. Saint-Jacques)

  • L’étude d'incidence québécoise sur les situations évaluées en protection de la jeunesse, cycle 2014. (D. Turcotte)

  • Maltraitance et traumatisme : de la prévention à l’intervention (M.-H. Gagné)

  • Polyvictimisation des jeunes au Québec (M.-H. Gagné)

  • Volet québécois de l’étude canadienne sur l’incidence de la maltrai-tance envers les enfants, volet III (D. Turcotte)

  • Une voie vers le partenariat à la vie citoyenne (M. St-Onge)

 

Axe 2 - Les trajectoires des jeunes et des familles à risque

Description / ObjectifProjets en cours de réalisation ou de diffusion

L’étude des trajectoires permet de rendre compte des trajectoires des familles en tant que milieu de vie de même que de l’interdépendance des rôles et des expériences des jeunes.

L’objectif est de développer des connaissances sur les trajectoires personnelles et familiales des jeunes et des familles à risque, de façon à cerner les enjeux adaptatifs qu’elles soulèvent.

  • Adversité, réponse cortisolaire et développement de préadolescents victimes de maltraitance – Étude exploratoire, volet II (D. Nadeau)

  • Enquête sur le vécu de 500 jeunes (12-18 ans) gais, lesbiennes, bisexuels, transgenre ou en questionnement sur leur orientation sexuelle au Québec et l’implication par l’intervention (M. Dorais)

  • Étude du rôle de la médiation familiale dans la négociation des modalités de circulation des enfants entre les foyers des pères et des mères (C. Parent)

  • Familles monoparentales  et recomposées : des victoires à célébrer et des actions à poursuivre (M.-C. Saint-Jacques)

  • Les familles lesboparentales recomposées : stigmatisation, défis et stratégies (M.-C. Saint-Jacques)

  • Miser sur les forces des jeunes pour prévenir le décrochage scolaire (M. St-Onge)

  • Placard et paternité : parcours de vie de pères gais ayant ou non dévoilé leur orientation sexuelle à leurs enfants. (M.-C. Saint-Jacques)

  • Santé mentale et traumatisme de l’enfance : différences garçons-filles dans les trajectoires de développement de jeunes ayant vécu la maltraitance (M.-H. Gagné)

  • Transitions familiales et trajectoires de conflits parentaux : impacts sur la qualité des relations parents-enfants et l’adaptation de l’enfant
    (S. Drapeau)

  • Visualiser sa vie : une recherche action sur les projets de vie des jeunes en protection de la jeunesse (J. Marcotte)

 

Axe 3 - Les réponses sociales aux besoins des jeunes et des familles à risque

Description / ObjectifProjets en cours de réalisation ou de diffusion

Cet axe regroupe les activités orientées vers l’amélioration de l’accessibilité et de l’efficacité des services psychosociaux destinés aux jeunes et aux familles à risque.

L’objectif est de contribuer à l’amélioration des réponses sociales données aux jeunes et aux familles à risque en évaluant les interventions sociales qui leur sont destinées et en soutenant le développement de pratiques de pointe et d’approches innovatrices.

  • Aspects juridiques de la coordination parentale (D. Goubau)

  • Analyse des besoins et des sources de soutien au passage à la vie adulte en contexte de vulnérabilité (M.-C. Richard)

  • Analyse des particularités et des retombées de l’approche de pédiatrie sociale telle qu’implantée au Québec et son intégration dans le système actuel des services sociaux et de santé (M.-H. Gagné)

  • Application et évaluation d’une approche consensuelle en protection de la jeunesse : La négociation sur intérêts (S. Drapeau)

  • Appropriation communautaire d’un programme à données probantes (M.-H. Gagné)

  • Appropriation et utilisation des connaissances chez les nouveaux intervenants et éducateurs du CJQ-IU (J. Ramdé)

  • Création et mise en place d’un projet pilote sur la gestion des dossiers judiciaires à haut niveau de conflit – Phase II – (S. Drapeau)

  • Description des services de supervision des droits d’accès au Québec (M.-C. Saint-Jacques)

  • Élaboration d’outils de soutien à l’évaluation du risque d’aliénation parentale (M.-H. Gagné)

  • Étude du rôle de la médiation familiale dans la négociation des modalités de circulation des enfants entre les foyers des pères et des mères (C. Parent)

  • Élaboration d’un programme d’intervention préventive d’éducation en ligne pour les couples de familles recomposées : étapes préliminaires (C. Parent)

  • Étude exploratoire sur les pratiques associées à la mesure de formation de la main-d’œuvre (MFOR) destinée aux individus et leurs liens avec l’interruption en cours de participation, Volet II (Y. Provencher)

  • Évaluation des impacts de la nouvelle Loi sur la protection de la jeunesse au Québec : qu’en est-il huit ans plus tard? (S. Drapeau)

  • Évaluation d’un programme d’activités préventives auprès des jeunes décrocheurs (Y. Provencher)

  • Évaluation d’un programme d’intervention en contexte de négligence dans la région de la Capitale-Nationale (M.-C. Richard)

  • Évaluation du traumatisme complexe dans une perspective développementale : revue des instruments et des pratiques d’évaluation (M.-H. Gagné)

  • Évaluation du projet Mobilisation jeunesse dans l’ouest de Portneuf (A. St-Amand)

  • Intervenir autrement auprès des jeunes contrevenants violents ayant des problèmes de santé mentale (D. Nadeau)

  • La sentence de la « dernière chance » pour les adolescents, ça marche? La réinsertion sociale et la récidive des adolescents québécois soumis à une ordonnance différée de placement et de surveillance (I. F.-Dufour)

  • Le 4e cycle de l’étude d’incidence québécoise : la pertinence des données (D. Turcotte)

  • L’efficacité des approches d’intervention à l’intention des parents vivant une séparation conflictuelle : une méta-analyse (S. Drapeau)

  • Les pratiques d’intervention auprès des enfants manifestant des comportements sexuels problématiques en contexte de protection de la jeunesse (A. St-Amand)

  • Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents sept ans plus tard : Portrait des jeunes, des trajectoires et des pratiques (S. Drapeau)

  • Programme PréCrimAdo (Prévenir la criminalisation chez les adolescents : L’épreuve des faits (S. Drapeau)

  • Prévention du recrutement des jeunes aux fins d’exploitation sexuelle dans un contexte de gang de rue (M. Dorais)

  • Stabilité du milieu de vie chez les enfants placés auprès d’une personne significative par les services de protection de la jeunesse (D. Turcotte)

  • Une pratique innovante en émergence : la médiation familiale à distance (M.-C. Saint-Jacques)

  • Vers une forme d’adoption plus ouverte? Les enjeux pour les familles et les intervenants (J. Lessard)

Conception et réalisation: du Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2016 Université Laval

zone administrateur